Tétière
accueil

Sélection de documents

J'aime, un peu, beaucoup, à la folie, passionnément...pas du tout !
Retrouve ici les coups de cœur des bibliothécaires de la Bfm.

Plus tard, retrouve-nous sur le blog ado Sérialblogueuses.

Destins de chiens

Un album écrit par Sébastien Perez et illustré par Benjamin Lacombe aux éditions Margot.

Benjamin Lacombe qualifie ce livre de très particulier. Il a un tout petit format et on peut parler de livre objet.

Nombre d'enfants ont vécu le drame de la mort à travers la disparition de leur animal préféré : doivent-ils taire le souvenir de leur compagnon de vie ou au contraire laisser parler sa mémoire. "Destins de chiens" propose une série de petits contes macabres pour libérer la mémoire...Sous forme de poèmes illustrés en noir et blanc, les destinées parfois terribles, parfois drôles ou tendres de ces quinze compagnons vous sont contées dans un humour noir proche de Tim Burton.

Un album à partir de 8 ans.

Où trouver ce document ? Destins de chiens

12 jours sans parents

Un roman écrit par Sophie Rigal-Goulard aux éditions Rageot.

12 jours sans parents... Rien que le titre sonne sûrement comme une promesse de liberté, de tranquillité et d'aventure pour bien des enfants qui se voient déjà dans la peau de Madeleine et ses frères, seuls à la maison suite au départ de leurs parents en voyage ! Pourtant l'expérience tourne vite au cauchemar pour Madeleine qui se rend vite compte que gérer une famille et une maison est une tâche bien délicate !

Ce roman s'inscrit dans la série, de la même auteure, de Dix jours sans écrans, 15 jours sans réseau, 30 jours sans déchets.

Une lecture divertissante mais qui ne manque pas de faire réfléchir, d'autant que l'histoire est ponctuée de citations de philosophes célèbres tels que Kant ou Kierkegaard, toutes fort à propos !

 

Où trouver ce document ? 12 jours sans parents

Les amants papillons

Un album écrit et illustré par Benjamin Lacombe aux éditions Seuil Jeunesse.

Naoko est une jeune japonaise, toujours en deuil de sa mère. À ses quatorze ans, son père qui l'élève seul décide de l'envoyer à Kyoto pour qu'elle apprenne les bonnes manières et devienne une parfaite épouse. Mais elle, ce qu'elle aime, c'est lire et écrire des haikus, activités peu convenables pour une jeune fille...Aussi, aidée de la complicité de sa servante, elle s'enfuit déguisée en homme et part étudier la littérature. Son chemin croise celui de Kamo, un beau jeune homme de seize ans qui va devenir son compagnon de chambre et d'étude. L'amour nait entre eux malgré le déguisement. Puis soudain, le père de Naoko la rappelle pour la marier subitement. Leur histoire d'amour finira alors tragiquement mais se poursuivra dans le corps de deux papillons.

Cette histoire toute japonaise est inspirée d'une ancienne légende chinoise. Une jeune fille, contrainte par les traditions de son rang et de son sexe à se conformer à un mariage de raison reste impuissante et soumise devant la volonté de son père. Elle trouvera la liberté dans la mort et se métamorphosera en papillon, dont la vie est si éphémère. L'histoire se déroule donc devant nos yeux de manière assez froide et détachée.

On y trouve l'univers d'un Japon féodal où les jeunes femmes portent des kimonos, où l'on se déplace à cheval ou en chaise à porteur, où l'on s'éclaire à la lanterne.

Et si cela n'est pas clairement dit dans l'album, Naoko semple être appelée à devenir une geisha. En effet, elle évoque les cinq années d'apprentissage pour apprendre à jouer le luth, servir le thé, faire danser les éventails. Les Maikos (apprentis geishas) vont suivre pendant cinq ans un apprentissage où elles apprendront l'art de tenir compagnie aux hommes : danse, musique, littérature, élégance et maintien.

Pour les illustrations, Benjamin Lacombe s'est inspiré et a utilisé deux principes de l'art de l'estampe japonaise : perspective isométrique (l'individualité n'existe pas, tout le monde est semblable). Puis il s'inspire de la peinture flamande : on ne s'intéresse plus au groupe mais à l'individu en l'occurence l'héroïne.

Un album à partir de 6 ans.

 

Où trouver ce document ? Les amants papillons

Le cabanon de l’oncle Jo

Un roman écrit par Brigitte Smadja aux éditions Ecole des loisirs.

Lili passe ses vacances dans une cité à Saint-Denis chez tante Denise, l'oncle Jo et ses sept cousins. C'est une grande famille qui fait beaucoup de bruit, excepté l'oncle Jo. Depuis qu’il a perdu son travail il reste dans son fauteuil, mutique. Il va retrouver goût à la vie en partageant un projet fou avec Lili : créer un jardin sur le terrain vague en face de leur immeuble.

Un roman court et rempli de joie de vivre à partir de 10 ans.

Où trouver ce document ? Où trouver ce document ?

Perdu dans la ville

Un album écrit et illustré par Sydney Smith aux éditions Kaléidoscope.

Dans cette histoire déambule un enfant à travers les rues d'une grande ville. Ce petit garçon apparemment cherche quelqu'un, lui parle : "je sais ce que c'est que d'être perdu dans une grande ville, mais je te connais tout ira bien..." On ne sait pas qui c'est, on ne le voit pas... jusqu'à la fin où on le devine par petites touches.

Belles illustrations de cette ville très vivante avec des cadrages d'images variés comme au cinéma. Et on a envie de suivre cet enfant un peu comme un détective dans une filature, partagé entre appréhension et curiosité, pour percer le mystère...

Très bel album à partir de 4 ans.

Où trouver ce document ? Perdu dans la ville

La petite sorcière

Un album écrit et illustré par Benjamin Lacombe et Sébastien Perez et illustré par Benjamin Lacombe aux éditions Seuil Jeunesse.

C'est avant tout l'histoire de Lisbeth, petite fille solitaire, qui va passer les fêtes de Noël chez sa grand-mère Olga. Ce qui lui permet de retrouver Edward, son ami et compagnon de jeux. Tous deux aiment les plantes et passent leur temps à élaborer un herbier. Leurs recherches les conduisent au grenier, où se trouvent quelques livres anciens. Parmi eux, il y a un livre étrange qu'Olga semble vouloir cacher. Dans cet album : une galerie de portraits de femmes qui ont comme point commun celui d'être rousses. Ce sont toutes des sorcières, en tout cas désignées comme telles, car elles ont chacune un don, des pouvoirs qui dérangent. Et oh surprise ! Lisbeth en fait partie...

On retrouve ici le travail soigné et délicat de Benjamin Lacombe. On se perd - on se noie presque - dans les yeux des personnages, âmes sensibles et fragiles. De très beaux jeux d'ombres et de lumière, de scènes entraperçues et de paysages entre deux mondes. Les matériaux pour les illustrations sont la gouache ou la peinture à l'oeuf. Benjamin Lacombe alterne les couleurs chaudes et froides.

Un album à partir de 8 ans.

 

Où trouver ce document ? La petite sorcière

Du vent dans la tête

Un petit roman écrit par Marjolaine Nadal et illustré par Marianne Pasquet aux éditions Voce Verso.

Les émotions ? Pas toujours facile. Elles se mélangent continuellement, elles nous submergent parfois, nous étouffent de temps en temps et (heureusement) nous transportent souvent…

Quand elle se sent la tête lourde ou confuse, la jeune héroïne de cette histoire enfile ses baskets pour gravir la montagne. Là où souffle le vent, elle se sent enfin légère…

Des illustrations sublimes, un texte délicat, beaucoup de poésie, de la douceur….

L’aventure ne s’arrête pas là puisque vous pourrez retrouver sur le site de l’éditeur le mode d’emploi pour fabriquer une « pochette à émotions » et des pastilles pour apprendre à reconnaitre vos émotions : http://www.voceverso.com/activites-pour-enfants

Où trouver ce document ? Du vent dans ma tête

Au jardin

Un documentaire écrit et illustré par Emma Giuliani aux éditions des Grandes Personnes.

Un magnifique documentaire qui traite des métamorphoses du jardin au fil des saisons. Le petit lecteur suit Prune et Robin et recueille des informations sur les fleurs, les animaux du potager, les arbres…

Bel ouvrage rempli d’informations adaptées aux enfants.

A partir de 5 ans.

Où trouver ce document ? Au jardin

Charlie s’en mêle !

Un roman écrit par Alexandre Feraga aux éditions Flammarion jeunesse.

Les parents de Charlie viennent de se séparer et elle ne comprend pas leurs nouvelles attitudes.

Sa mère est toujours la tête dans son travail et son père la tête en l’air. Elle a l’impression qu’ils ne font plus attention à elle. Son objectif : les remettre ensemble afin que tout redevienne comme avant. Elle peut compter sur l’aide de son amie Léa pour monter les pires stratagèmes.

Un roman facile à lire, qui dédramatise le divorce et qui explique la difficile place de l’enfant entre deux adultes qui ne s’aiment plus.

Un roman junior à partir de 10 ans.

Où trouver ce document ? Où trouver ce document ?

Les adultes ne font jamais ça

Un album écrit par Davide Cali et illustré par Benjamin Chaud aux éditions Hélium.

Les adultes, ces modèles pour les enfants dans la vie, se doivent d'être parfaits ...et ils le sont...enfin presque ! Allons donc vérifier dans ce livre... Nous voici ainsi devant une succession de situations cocasses d'adultes en flagrant délit d'imperfection même s'ils ne veulent pas l'admettre. Et c'est bien là tout l'effet comique de cet album avec le contraste entre le texte "sérieux" de Davide Cali (auteur souvent facétieux) et les images délirantes et foisonnantes de Benjamin Chaud, illustrateur de talent à qui l'on doit aussi et entre autres la savoureuse série de "l'ours Pompon". Jubilatoire !

A partir de 4 ans et pour toute grande personne avec un bon sens de l'humour...

 

Où trouver ce document ? Les adultes ne font jamais ça

Pages